visuel-TL-1560x515

Ethique numérique et métiers du conseil : quels choix pour une action dans la confiance ?

Irriguant profondément notre quotidien, remodelant les interactions politiques, sociales et économiques, la transformation digitale constitue une opportunité déterminante pour les entreprises, les organisations publiques et les citoyens, en même temps qu’un légitime sujet de préoccupations et d’interrogations.

De fortes attentes existent pour conduire une transformation digitale positive, en réalisant pleinement toutes ses opportunités, en réduisant les incertitudes ainsi qu’en limitant les risques et dysfonctionnements ; une transformation digitale par et dans la confiance.

 

ballons

 

Participer à la définition et à la mise en œuvre, dès aujourd’hui, de réponses aux préoccupations en matière d’éthique du numérique n’est pas une option, c’est à nos yeux un impératif. Il s’agit de faire de la transformation digitale un facteur d’efficacité et de compétitivité, un ciment de la confiance, un élément de la résilience, mais également un bienfait pour tous dans l’objectif de placer le digital au service de l’humain.

La présente contribution ébauche des moyens de réponse aux exigences en matière d’éthique du numérique qui pèsent sur les métiers du conseil en qualité de tiers de confiance. Elle propose des repères les plus concrets possible accompagnés de principes d’action, véritables outils de la prise de décision.

 

Lire la note

L’éthique numérique comme moyen de l’action, ciment de la confiance

 

Pour les entreprises les effets de la transformation digitale concernent tout à la fois les stratégies déployées, les valeurs qu’elles portent, la promesse faite aux clients et aux collaborateurs, les modes d’organisation et de fonctionnement, la démarche de responsabilité sociale et environnementale, la capacité de résilience.

Le rythme élevé de cette transformation digitale se réalise parfois sans que les conséquences générées ne soient appréhendées ou interrogées. Si bien que certaines d’entre elles peuvent s’avérer ambivalentes, voire néfastes, ou bien perçues comme telles.

L’impact du numérique procède avant tout de ces choix de conception ou d’utilisation que nous faisons quotidiennement. Entreprises et citoyens en sont les acteurs, voire les concepteurs ou les promoteurs.

Dans ce contexte, le questionnement éthique se pose en cadre de décision comme un moyen de l’action, comme un ciment de la confiance.

Trop souvent, l’éthique du numérique est réduite aux questions d’intelligence artificielle ou d’automatisation. Or c’est un sujet qui concerne l’entière transformation digitale. C’est en définitive le choix naturalisé, banalisé, quotidien, qui contient le plus de problématiques éthiques.

 

Ethique & Smart : les enjeux de l’éthique numérique et de la souveraineté sur B SMART

Samedi 20 février 2021, ÉTHIQUE & SMART recevait Muriel Barneoud (directrice de l’engagement sociétal, Groupe La Poste) , Dominique Lamoureux (président du cercle éthique des affaires et du comité d’éthique, SNCF) et Floran Vadillo (directeur conseil éthique et souveraineté, Sopra Steria Next)

Dans cette configuration, toutes les entreprises ont un rôle à jouer, mais la responsabilité sociale de certains acteurs s’avère déterminante. Les acteurs du conseil, en particulier, ont un rôle crucial à jouer :

  • Parce que nous intervenons auprès des acteurs économiques et publics pour les aider à formuler leurs besoins et à exprimer leurs choix, nous devons intégrer la dimension de l’éthique numérique à ces moments cruciaux.
  • Parce que nous exerçons notre devoir de conseil dans une parfaite indépendance intellectuelle, nous devons proposer à nos clients ce que nous estimons être les meilleurs choix et ceux qui sont les plus adaptés à eux.
  • Parce que nous sommes au plus près des concepteurs des technologies numériques, nous devons questionner leurs choix, les usages prévus, l’impact de ceux-ci. Et parce que la transformation digitale est un processus dynamique ininterrompu, nous devons réinterroger sans cesse les choix initiaux pour nous assurer de leur pertinence.

De fait, les acteurs du conseil jouent le rôle à la fois de révélateur et de tiers de confiance.

Axes et principes à l’œuvre pour l’éthique du numérique

Il importe de pouvoir recourir à des outils méthodologiques, à des principes directeurs qui guident la réflexion et l’action et qui structurent la démarche éthique

 

1.

Respect de la vie privée

 

2.

Préservation du libre arbitre

3.

Impact social positif, égalité et diversité

 

4.

Impact environnemental positif

5.

Responsabilité et réactivité

L’éthique numérique confrontée aux faits

Si ces valeurs et ces principes forment un cadre d’action et de réflexion sur les sujets d’éthique numérique, une application littérale s’avère impossible pour plusieurs raisons :

  • Un potentiel heurt avec les orientations souhaitées par nos clients, ou les arbitrages qu’ils opèrent (notamment financiers),
  • L’impossibilité de faire (limites techniques, questionnement sans réponse),
  • L’impossibilité de prévoir dès l’origine la richesse des cas d’application dans la mesure où tous les usages et toutes les technologies du numériques sont concernés.

Par conséquent, l’éthique numérique suppose en premier lieu d’exercer son esprit critique, d’interroger systématiquement les voies et moyens employés, y compris ceux qui n’apparaissent pas problématiques de prime abord. Aucun choix ne doit être naturel a priori car les conséquences ne sont pas neutres. Il ne s’agit pas de s’enfermer dans un doute absolu, mais au contraire d’accomplir une levée de doute.

Ainsi, un consultant doit s’interroger et interroger les préconisations qu’il va être amené à réaliser. Cet esprit critique ne s’épanouit pleinement que dans la collégialité, dans la confrontation des idées, des expériences, des propositions.

Téléchargez la note

Cet extrait vous a plu ?

Prolongez la réflexion avec notre note, vous y trouverez notamment des exemples concrets de ce qu’induisent nos analyses

 

Télécharger le document complet


La BD de l’éthique numérique

Episode 1 : Les effets de la transformation digitale

BD éthique numérique - épisode 1

Episode 2 : Faire des choix dans un cadre incertain

Lire l'épisode 2

Episode 3 : Revoir l'entière transformation digitale

Episode 3

Episode 4 : La responsabilité des métiers du conseil

Lire l'épisode 4 de la BD

Episode 5 : Le respect de la vie privée

une éthique numérique - BD - ep 5 - le respect de la vie privée

Episode 6 : Préservation du libre arbitre

une éthique numérique - ep6 - préservation du libre arbitre

Episode 7 : Impact social, accessibilité, égalité, diversité

une éthique numérique - ep 7 - impact social

Episode 8 : Impact environnemental positif

Episode 9 : Responsabilité et réactivité

Episode 10 : Outils au service d'une démarche éthique